quel est le prix d une assurance prêt immobilier

Quel est le prix de l’assurance prêt pour un emprunteur

Bien qu’aucune loi ne l’impose, l’assurance de prêt est une condition sine qua non d’obtention d’un prêt immobilier. 

Pour calculer l’assurance d’un prêt immobilier, les banques la justifient soit sur la base du capital restant dû, soit sur la base du capital emprunté. Dans le premier cas, le chiffre, dont le montant varie, dans le second cas, il reste fixe pendant toute la durée du prêt.

Avec un calcul basé sur le capital emprunté, le montant des cotisations mensuelles de l’assurance emprunteur reste fixe pendant toute la durée du prêt. Les taux sont donc connus dès la signature du contrat et ne changent pas : cette méthode évite les mauvaises surprises et permet de calculer son budget mensuel en toute sérénité.

Le taux de prime pour le capital initial est appliqué au montant du capital initialement emprunté. Le montant de la prime de prêt reste constant pendant toute la durée du prêt. Les contrats de groupe des banques sont généralement basés sur ce calcul.

Il faut savoir que ce type d’assurance offre un taux constant du début à la fin de la période de prêt. Pour en connaître le montant, il faut multiplier le taux d’assurance de prêt immobilier par le capital emprunté, puis diviser le montant obtenu par 12 pour trouver le prix mensuel.

Ainsi, en empruntant 100 000 € à un taux d’assurance de 0,35 %, le coût de l’assurance-crédit serait de 100 000 * 0,35 % = 350 €/an. Pour chaque mensualité, cela représente 350/12 = 29,16 €.

Et sur toute la durée du prêt (disons 15 ans), il coûtera 5 250 €. Comme vous pouvez le constater, plus la période de remboursement est longue, plus l’assurance sera chère.

L’âge de l’emprunteur est également important, et l’assurance de prêt pour les plus jeunes est moins chère que l’assurance de prêt pour les plus âgés, tant sur les contrats bancaires que sur les contrats de délégation (c’est-à-dire souscrits en dehors de l’établissement bancaire).

Dans la pratique, vous constaterez que les paiements mensuels sont variables. En termes d’âge, ils peuvent augmenter pendant quelques années, puis diminuer progressivement jusqu’à être presque nuls à la fin du prêt.

Certaines études montrent que le taux moyen de l’assurance-prêt sur les contrats bancaires est d’environ 0,25 % du capital emprunté pour un assuré de 25 ans et de 0,45 % pour un assuré de 45 ans (pour un prêt de 20 ans).

La prime d’assurance est prise en compte dans le calcul du Taux Effectif Global (TEG) du prêt. Pour déterminer le coût mensuel de l’assurance de crédit immobilier, il suffit de multiplier le montant du capital emprunté par le taux de l’assurance et de diviser le résultat par 12 mois.

Afin d’évaluer votre situation personnelle, les compagnies d’assurance prennent en compte 3 grandes catégories de risque :


  • Risque médical : il est lié à votre âge, à vos antécédents médicaux, à des troubles spécifiques, à des maladies de longue durée, au fait que vous fumiez ou non ……. La compagnie d’assurance doit vous proposer un tarif approprié, en tenant compte de votre état de santé et de vos éventuels problèmes de santé.

  • Risque professionnel : Certaines professions sont considérées comme risquées. Si c’est votre cas, la compagnie d’assurance vous demandera de fournir des détails précis sur votre profession. Mais heureusement, certains contrats d’assurance emprunteur souscrits en dehors d’une banque peuvent vous couvrir, quelle que soit votre profession.

  • Risques des activités de loisirs : comme pour la profession, si l’une de vos activités est considérée comme risquée (par exemple, les sports dangereux ou extrêmes), vous devrez répondre à certaines questions.


En fonction du risque, la compagnie d’assurance vous donnera une réponse appropriée : acceptation aux taux normaux, exclusion de certaines garanties et/ou paiement de primes supplémentaires.

Les offres des assureurs spécialisés sont souvent deux ou trois fois moins chères qu’un contrat d’un établissement bancaire ou d’autre organisme de crédit ou un établissement de crédit.

Comprendre comment ces frais sont calculés est le meilleur point de départ pour réduire le coût total de votre crédit.


L’octroi du financement est soumis à l’acceptation finale de l’assureur après examen de votre demande. Vous disposez d’un droit de rétractation de 14 jours civils à compter de la date de signature de l’offre de prêt. Si votre demande est finalement acceptée.

  • Depuis 2018, les souscripteurs ont plus de liberté, grâce à l’amendement Bourquin qui leur permet de se séparer de son assurance emprunteur pour souscrire un contrat plus avantageux, chaque année, à date d’échéance du contrat d’assurance initial et en respectant un préavis de 2 mois.