Assurance Emprunteur assurance de prêt

Assurance emprunteur, assurance de prêt immobilier : comparez les meilleurs tarifs

L’assurance emprunteur fait partie intégrante du prêt et constitue une sécurité. Elle couvre le risque de remboursement en cas de décès, incapacité et/ou invalidité de l’emprunteur. Mais laquelle devez vous souscrire ? Coûts, garanties, résiliation, avantages de la loi Hamon : nos experts répondent à toutes les questions que vous devez vous poser avant de signer un contrat.

L’assurance de prêt immobilier protège l’emprunteur, ses héritiers, mais aussi l’établissement prêteur en cas de risque vital (décès, invalidité, incapacité, perte d’emploi). Si le risque se réalise, l’assurance se substitue à l’emprunteur et rembourse tout ou partie du solde du prêt ou des échéances du prêt selon les termes du contrat.

Lorsque vous contractez un crédit immobilier, la banque peut demander que vous vous assuriez contre les risques décès, incapacité, invalidité ou chômage. En revanche, Vous n’êtes cependant pas obligé de souscrire au contrat d’assurance emprunteur proposé par la banque.

L’assurance PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie) est obligatoire dans les contrats d’assurance emprunteur. Elle concerne l’invalidité physique ou mentale de l’assuré (généralement avant 65 ans, jusqu’à 70 ans pour certains assureurs), entraînant une perte d’autonomie médicalement constatée qui l’empêche d’accomplir les actes de la vie quotidienne suite à un accident ou une maladie.

Garanties d’invalidité temporaire totale (ITT) et d’invalidité permanente totale (IPT) : ces garanties sont généralement nécessaires pour l’achat d’une résidence principale, mais sont facultatives pour les investissements locatifs. Ces garanties permettent une prise en charge partielle des mensualités du prêt contracté dans le cas où l’emprunteur est dans l’incapacité de travailler ou souffre d’un certain degré d’invalidité suite à une maladie ou un accident.

IPT/invalidité permanente totale : l’assuré en IPT est dans l’incapacité d’exercer ses activités professionnelles ; il présente un taux d’invalidité égal ou supérieur à 66%.

Vous pouvez résilier l’assurance-emprunteur que vous avez souscrite dans les 12 mois suivant la signature de l’offre de prêt, mais vous devez présenter un contrat d’assurance immobilière offrant le même niveau de couverture.

  • S’assurer avec un problème de santé : la convention AERAS

S’assurer contre les problèmes de santé : la convention AERAS
La convention AERAS (S’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) vous concerne si votre état de santé ne vous permet pas d’obtenir une assurance de prêt aux conditions standard du contrat d’assurance (c’est-à-dire sans augmentation des taux ni exclusion des garanties).

  • L’assurance emprunteur