Assurance immobilier prêt- emprunteur – crédit

Assurance prêt immobilier : Quels sont Les pièges à éviter.

Assurance prêt immobilier :  Quels sont Les pièges à éviter.

Faire l’acquisition d’un bien immobilier, c’est réaliser un investissement et pas des moindres. Avant d’acheter, il est donc primordial de vous renseigner sur le prix d’achat, le montant des travaux, les frais de notaire, les frais du prêt (frais de dossier, de courtage et de garantie) ; ou encore pour un achat locatif le montant du loyer, la taxe foncière, les charges liées à la copropriété (entretien, ascenseur,…). Une fois que vous aurez tous ces éléments à votre disposition, vous pourrez calculer le coût total de votre achat ou rentabilité.

Avant de signer un quelconque contrat d’assurance crédit immobilier (que ce soit celui proposé par votre banque prêteuse ou un contrat d’un assureur externe que vous avez choisi), vérifiez que la prise en charge en cas de PTIA ou de Décès est incluse, et qu’elle couvre toute l’échéance du prêt.

Les garanties suivantes sont primordiales pour l’obtention de votre crédit immobilier :

La garantie décès = signifie qu’en cas de décès de l’assuré, l’assureur versera à l’organisme prêteur la totalité du capital restant dû (en fonction de la quotité prise lors de la souscription du contrat. À savoir : si vous êtes seul à contracter un prêt immobilier, vous aurez l’obligation de prendre une couverture de risque de 100%.

Quels pièges éviter ?

  • Période de délai de carence : Cette période suit immédiatement la souscription du contrat d’assurance emprunteur. Durant ce laps de temps, l’assuré cotise, mais ne bénéficie pas de la couverture de l’assurance. Si un décès ou un accident survient pendant cette période, l’assurance ne se déclenche pas. C’est l’assuré qui doit prendre en charge le remboursement de son emprunt. Le délai de carence varie selon les contrats et peut s’étendre jusqu’à douze mois, à compter du jour de souscription du contrat. Au moment de souscrire à une assurance de crédit immobilier, évitez le piège et assurez-vous que le délai de carence ne vous désavantage pas.
  • Exclusions des sports : Elles sont toujours inscrites dans le contrat d’assurance de crédit immobilier. Prenez le temps de bien les lire afin d’éviter toute mauvaise surprise. Par exemple, si vous êtes victime d’un accident pendant la pratique d’un sport extrême, votre assureur ne prendra pas en charge le remboursement des mensualités de votre prêt. Soyez donc attentif si vous pratiquez un sport qui peut être exclu de toute couverture. En principe, l’assurance emprunteur ne couvre que les risques aléatoires. Il est conseillé de se renseigner et d’éclaircir certaines situations floues comme par exemple les problèmes de dos ou les affections psychiatriques. Les exclusions de garantie ne sont pas nécessairement les mêmes d’un assureur à l’autre.
  • Le TAEG : il prend en compte l’intégralité des frais liés à la souscription du prêt immobilier, soit le taux d’intérêt nominal, les frais de dossier, les coûts liés à l’assurance, les frais de garantie et autres frais. Le TAEG représente le coût réel du crédit. Il est exprimé en pourcentage. Le TAEG ne peut être supérieur au taux d’usure, c’est-à-dire le taux maximal auquel un crédit immobilier peut être accordé. Grâce au TAEG, vous pouvez connaître le coût global de votre crédit immobilier et comparer les offres proposées sur le marché.

Chaque établissements bancaires propose sa propre assurance de crédit immobilier :

En ce qui concerne l’assurance crédit immobilier, il faut savoir que grâce à la loi Lagarde (2010), vous pouvez l’obtenir ailleurs qu’auprès d’une banque de crédit. C’est ce qu’on appelle la délégation d’assurance pour les prêts immobiliers. En passant par une compagnie d’assurance extérieure, vous pourrez réduire vos primes de moitié.

  • Le coût des cotisations peut être calculé sur votre capital initial ou sur votre capital restant dû. Si vous choisissez le capital restant dû, vos cotisations seront réduites jusqu’à la fin de votre prêt immobilier.
  • Assurez-vous que vous disposez des autres couvertures d’assurance prêt dont vous aurez besoin. Par exemple, il ne serait pas logique qu’un couple de retraités souscrive une garantie de perte d’emploi !
  • Si votre crédit a plus d’un an, la loi vous permet là encore de faire de grandes économies en substituant votre contrat actuel à l’anniversaire de chaque année (amendement Bourquin).

Le courtier est un professionnel chargé de simplifier la souscription d’un prêt immobilier pour l’emprunteur. Il doit trouver une assurance de prêt au meilleur rapport qualité/prix à son client en faisant appel à sa connaissance approfondie du marché. Sa mission est donc de vous aider à faire le bon choix pour votre assurance de prêt afin de vous apporter la solution correspondant à votre profil.

En recourant à Assuremoi.io, courtier en assurance prêt immobilier, vous pourrez obtenir un taux parmi les plus bas du marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *