immobilier prêt crédit senior

Comment obtenir un prêt immobilier après 60 ans grâce à l’assurance de prêt ?

Emprunt immobilier plus de 60 ans 

Prêt auto, personnel, et autre crédit permanent sont accordés plus facilement aux seniors que les crédits immobiliers. Car le montant emprunté est souvent modeste et la durée de remboursement courte, ce qui limite le risque pour le banquier. En général, l’assurance décès n’est pas obligatoire pour ce type de prêt.

Dans ce cas, si l’emprunteur décède, ses héritiers doivent rembourser la banque sur la succession. Mais, en pratique, les banques n’acceptent souvent de prêter sans assurance que si le montant du crédit est très raisonnable par rapport au patrimoine du client.

D’autres majorent le taux du crédit si l’assurance n’est pas souscrite. Mais, comme pour les prêts immobiliers, l’assurance groupe de la banque peut couvrir le crédit à la consommation jusqu’à 70, 75 ou même 80 ans selon les établissements.

Son prix est souvent plus élevé que pour un prêt immobilier (par exemple 1,80 % du capital emprunté après 60 ans à la Société générale, 1,20 % à la Bred Banque populaire si vous empruntez après 65 ans, etc.). La sélection médicale est aussi souvent moins forte que pour les crédits immobiliers. En revanche, si votre âge ou votre état de santé ne vous permettent pas de bénéficier du contrat groupe, les banques sont moins nombreuses à proposer un contrat individuel à la place.

Comment emprunter après 60 ans ?

À l’instar des autres emprunteurs, les seniors doivent, s’ils souhaitent contracter un crédit immobilier, être en mesure de justifier d’un apport personnel représentant au minimum les frais de notaire, de dossier et de garantie, soit environ 10 % du montant du prêt. Là où les choses se compliquent réellement, c’est au moment de chercher une assurance emprunteur, son coût pouvant représenter un véritable obstacle pour une personne de plus de 60 ans souhaitant emprunter. Cela revient très cher pour un senior, notamment s’il présente des problèmes de santé, auquel cas elle peut lui être tout simplement refusée. Et même si celle-ci n’est légalement pas obligatoire, elle reste néanmoins toujours exigée par les établissements de crédit.

Premier obstacle, si vous êtes un senior actif de plus 60 ans, les banquiers vont prendre en compte la baisse inévitable de vos revenus une fois à la retraite. Il faudra donc fournir des simulations précises de vos revenus avant et après la retraite pour calculer votre capacité de remboursement mensuel. C’est un élément primordial à bien avoir en tête avant de se lancer.

Le coût de l’assurance emprunteur constitue aussi un obstacle de taille pour un senior qui souhaite emprunter. Exigée par le banquier, cette assurance revient très chère pour un senior qui a des problèmes de santé. Elle peut même lui être tout simplement refusée en fonction de son état de santé.

 

  • A noter : pour les clients solvables, la banque propose un prêt à mise en place des prêts à paliers, ajustant les mensualités en fonction de la capacité de remboursement. Par exemple, ces frais peuvent être réduits de 30 % lorsque vous prenez votre retraite, ce qui est synonyme de baisse de revenus.
    Réduisez vos mensualités de prêt !
    Vous avez un projet mais vous avez déjà un prêt ? Bénéficiez d’une seule mensualité qui est la meilleure pour votre ligne de crédit et votre programme grâce au regroupement de crédits.

Prêt immobilier plus de 60 ans 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *