Montant Assurance De Prêt Immobilier

Assurance de prêt immobilier

Le coût de l’assurance de prêt immobilier peut représenter jusqu’à un tiers du coût total de votre prêt. Il est donc important de bien choisir son contrat d’assurance emprunteur pour optimiser ses dépenses. Quels sont les facteurs qui influent sur les taux d’assurance de mon prêt et quel est le meilleur taux ? Qu’est-ce que TAEA ?

L’assurance emprunteur, bien que non obligatoire, est systématiquement exigée par les organismes prêteurs. En moyenne, Elle représente un tiers du coût total de votre emprunt. Comparez les offres d’assurance de prêt immobilier pour vous assurer de trouver le TAEA le plus avantageux selon vos besoins !

Début 2021, le Haut Conseil de Stabilité Financière a rappelé aux établissements de crédit que le coût de l’assurance de prêt immobilier doit être systématiquement intégré dans le calcul du coût annuel d’un prêt, une obligation qui deviendra juridiquement contraignante à l’été 2021.

Afin de respecter le ratio d’endettement de 35 % fixé par le régulateur, certaines banques ont évité d’inclure les taux de primes d’assurance.

Il est à noter que ce type d’assurance offre un taux constant du début à la fin de la période de prêt. Pour savoir combien elle coûtera, multipliez le taux d’assurance hypothécaire par le capital emprunté et divisez le montant obtenu par 12 pour connaître le prix mensuel.

Par exemple, si vous empruntez 100 000 € à un taux d’assurance de 0,35 %, le coût de l’assurance-crédit sera de 100 000 * 0,35 % = 350 € par an au total.

Pour chaque mensualité, cela représente 350/12 = 29,16 €. Et sur toute la durée du prêt (en supposant 15 ans), il coûterait 5 250 €. Comme vous pouvez le constater, plus la période de remboursement est longue, plus l’assurance sera chère.

On pourrait supposer que lorsque les taux d’intérêt sont à leur niveau le plus bas, le coût d’un prêt hypothécaire diminue proportionnellement. Selon la logique mathématique, le coût de l’assurance augmente pendant les périodes de faibles taux d’intérêt, car les taux d’intérêt ne dépendent pas des variations des taux d’emprunt. La charge d’intérêt diminue, mais la charge d’assurance augmente proportionnellement.

Quel pourcentage assurance prêt immobilier 

Selon votre situation, votre âge et votre état de santé, le coût de votre assurance hypothécaire peut représenter jusqu’à un tiers du coût total de votre prêt. En cas de risque accru (santé, profession), l’assurance peut peser autant que les intérêts du prêt. Les taux d’assurance varient de 0,07% du devis le moins cher à plus de 1% du capital emprunté.

  • En fonction du risque, l’assureur vous apportera une réponse adaptée : acceptation au tarif normal, exclusions de certaines garanties et/ou surprimes à payer.

Et le prix de cette assurance emprunteur représente au minimum 25 % du coût global du crédit, mais peut parfois atteindre le tiers. 

L’assurance de prêt immobilier peut représenter jusqu’à un tiers du coût total de votre prêt. Veillez à comparer les conseils avec l’offre de prêt.

Qu’est-ce que TAEA ?

  • Le taux de l’assurance prêt immobilier peut être comme élément de comparaison mais ce n’est pas le seul. Plusieurs critères utilisés par les assureurs ont un impact sur le tarif de l’assurance de prêt.

Le calcul du taux effectif annuel de l’assurance de prêt immobilier ou TAEA est encadré par un décret publié au Journal officiel le 17 octobre 2014. » Le TAEG est calculé en soustrayant le taux d’intérêt effectif total du prêt sans assurance du taux d’intérêt effectif total du prêt incluant l’assurance proposée. Afin d’assurer une information adéquate des consommateurs, le décret prévoit que le TAEG mentionne les garanties qu’il inclut (garantie décès, garantie incapacité, garantie invalidité IP / IPT / IPP invalidité permanente partielle, garantie perte d’emploi ……). . »

  • Pour le calcul de la cotisation d’assurance de prêt immobilier, les banques raisonnent soit sur la base du capital restant dû ou sur la base du capital emprunté. Dans le premier cas, son montant varie, dans le second, il reste fixe tout au long de la vie de l’emprunt.

Comme vous le savez, il est quasiment impossible d’obtenir un crédit immobilier sans souscrire une assurance emprunteur. Les banques conditionnent l’octroi d’un financement à cette assurance pour vous protéger, vous et vos ayants droit, en cas d’événements imprévus (décès, invalidité et incapacité, et perte éventuelle d’emploi) et pour garantir au prêteur la réalisation du prêt.