Protégez-vous avec une assurance de prêt immobilier

assurance prêt immobilier

Depuis 2010, grâce à la loi Lagarde, vous n’êtes plus obligé de souscrire aux contrats d’assurance groupe proposés par votre banque. Cette loi sur la délégation d’assurance joue en votre faveur car la plupart du temps, les contrats d’assurance emprunteur sont moins personnalisés et plus chers que ceux proposés par les compagnies d’assurance.

En 2014, la loi Harmon a imposé aux banques de définir précisément les conditions de garantie exigées pour leurs prêts. Il est ainsi plus facile de comparer les différents types d’assurance. La loi Harmon permet également de changer d’assurance emprunteur dans les 12 premiers mois de la signature d’un prêt immobilier, à condition que la nouvelle assurance présente une garantie équivalente au contrat initial. Il n’y a pas de frais ni de pénalités pour la résiliation de l’ancienne assurance.

Depuis 2014, vous pouvez profiter la concurrence entre les différentes compagnies d’assurance, en optant pour l’établissement et le contrat que l’on souhaite, au moment de souscrire un prêt immobilier.

Il est également plus facile d’opter pour une délégation d’assurance emprunteur avant l’émission d’un avis de prêt et la signature d’un nouveau contrat. La modification du contrat prolongera le délai de vente. Si vous n’êtes pas à l’aise pour négocier votre assurance de prêt immobilière, contactez un courtier d’assurance qui s’en occupe. Ils ont l’habitude de guider les emprunteurs et seront en mesure de répondre à vos demandes.

L’assurance de prêt immobilier individuelle est généralement moins chère que l’assurance collective proposée par une banque. Vérifiez si votre banque peut vous offrir une garantie pour la même assurance crédit immobilier à faible coût.

Lorsque vous changez de police d’assurance emprunteur, vous devriez pouvoir augmenter la couverture, pour autant que la nouvelle police offre le même niveau de couverture ou de protection que la police collective. Il est important que votre nouvel assureur vous conseille au mieux de vos intérêts.

Comment renégocier son assurance emprunteur ?

Pour renégocier votre assurance de prêt, soumettez votre demande à plusieurs compagnies d’assurance ou utilisez les services d’un courtier spécialisé pour indiquer le niveau d’assurance de prêt exigé par la banque qui vous a accordé un prêt sur votre bien immobilier et comparez les devis entre eux. Vous pouvez résilier votre contrat à tout moment dans les 12 mois suivant la signature de l’offre de prêt, en choisissant un contrat plus avantageux, puis en résiliant à la date anniversaire du contrat.

La seule exigence est que votre nouveau contrat doit offrir une couverture au moins équivalente à celle de votre contrat du groupe bancaire. Outre la baisse des tarifs, changer de contrat d’assurance emprunteur présente plusieurs avantages : vous pouvez par exemple choisir d’obtenir une meilleure couverture en étendant votre garantie.

En période de taux d’intérêt bas, le coût de l’assurance emprunteur pèse plus lourd dans le coût total du crédit. Il est donc plus important que jamais d’accorder une attention particulière à cette dépense qui se paie au fil de l’eau, tous les mois pendant plusieurs dizaines d’années. En proposant leur crédit immobilier à prix coûtant, la banque se rattrape en vendant une assurance qui dégage de la marge. La concurrence n’est pas saine, les réseaux imposent à prix fort leur couverture maison.

  • Quelles sont les économies à la clé en cas de renégociation d’assurance emprunteur ?

En fonction de votre situation et du nouveau contrat auquel vous souscrivez, l’économie peut aller de plusieurs milliers d’euros à plus de 15 000 euros. Pour avoir une idée des économies que vous pourriez réaliser, vous pouvez utiliser notre comparateur (simulateur) d’assurance emprunteur.

Renégocier son assurance emprunteur permet également de réaliser des économies substantielles.

Cette renégociation de l’assurance hypothécaire est autorisée par la loi Harmon. Pour comparer les deux offres, il faut se baser sur le calcul du montant relatif au capital emprunté : par exemple, 0,73 % de 150 000 € pendant 20 ans correspondraient à environ 22 000 €.

  • Vous n’êtes plus « bloqués » durant toute la durée de votre prêt !
  • Obtenir un bon taux d’assurance de prêt immobilier en changeant de compagnie d’assurance en cours de remboursement est aujourd’hui plus facile grâce aux dispositions légales en vigueur.