comparateur assurance prêt immobilier_ comparateur assurance de prêt_assurance de prêt immobilier_assurance prêt immobilier lesfurets_comparateur assurance emprunteur

Assurance prêt pour emprunteur

Depuis le 1er janvier 2018, vous pouvez changer de contrat d’assurance chaque année, à date anniversaire et pendant toute la durée de votre prêt immobilier. Ce changement est gratuit. Il faudra néanmoins prévoir un délai de préavis de 2 mois et respecter une équivalence de garanties entre le contrat choisi et celui initialement souscrit auprès de votre banque.

En effet, la loi Lagarde impose le libre choix de l’assurance de prêt, donne la liberté à l’emprunteur de comparer les offres et de les mettre en concurrence avec le contrat proposé par l’établissement de prêt. Dans la plupart des cas, le contrat en délégation d’assurance est toujours moins cher que le contrat groupe proposé par les banques.

Comment changer d’assurance emprunteur ?

La loi vous permet de changer d’assurance emprunteur sans aucun frais dans les 12 mois suivant l’émission de l’offre de prêt si vous l’avez signé depuis le 26 juillet 2014. Apportez à votre banque un contrat d’assurance emprunteur avec des garanties équivalentes à celles de votre contrat et elle ne pourra en aucun cas vous pénaliser. Les conditions du crédit resteront les mêmes et aucun frais ne sera appliqué. La banque aura 10 jours pour vous formuler une réponse.

La non équivalence des garanties est le seul motif de refus. Si votre offre de prêt a été signée avant cette date ou si vous avez dépassé le délai des 12 mois, contactez nos conseillers spécialisés. Nos conseillers peuvent même prendre en charge gratuitement les formalités de changement d’assurance.

Pour obtenir de votre banque la renégociation de votre contrat d’assurance de prêt immobilier, il est primordial de réaliser un comparatif d’assurance emprunteur des différentes offres disponibles en délégation. Si celles-ci présentent sont toutes financièrement plus intéressantes pour vous et que vous avez les devis en votre possession, il y a de grandes chances que la banque accepter d’aligner ses tarifs.

De plus, certains types de profils sont mal couverts par les banques, notamment les profils à risque en refusant de les assurer ou en leur proposant une couverture faible… à des tarifs exorbitants. Les contrats en délégation d’assurance couvrent souvent mieux les profils à risques, notamment en cas d’activité professionnelle ou de sport dangereux.

L’établissement bancaire propose généralement à l’emprunteur sa propre assurance prêt immobilier mais celui-ci est libre d’en choisir une autre s’il trouve celle de sa banque trop chère et de procéder à ce qu’on appelle une délégation d’assurance. A condition, toutefois, que le contrat sur lequel il jette finalement son dévolue offre le même niveau de garantie que celui proposé par l’établissement prêteur. Il est donc important que l’emprunteur puisse comparer les différentes possibilités d’assurance prêt immobilier qui s’offrent à lui.

Pour souscrire une nouvelle assurance crédit maison, la première étape consiste à comparer les offres, afin de trouver celle répondant à vos besoins au meilleur prix possible. Vous devrez ensuite informer votre banque du changement d’assurance en envoyant les modalités de votre nouveau contrat d’assurance emprunt immobilier, dont les garanties devront au moins être égales au contrat initial.

Il est tout à fait possible et quasi indolore d’accepter l’assurance souvent très onéreuse de votre banque. Depuis 2015, et la loi du ministre de la consommation Benoît Hamon, il est possible de résilier son assurance emprunteur dans les 12 mois qui suivent la date de signature du contrat pour trouver un contrat plus abordable. Il faut pour cela en notifier l’établissement via un courrier recommandé au moins 2 mois avant l’échéance du contrat, précisant les conditions générales de l’offre choisie ainsi qu’une copie du contrat. Rappel : les garanties du contrat doivent absolument être au moins équivalentes.

Grâce à la loi Lagarde, puis la loi Hamon, Sapin 2 et enfin la loi Bourquin, assurer votre prêt immobilier hors de votre banque est désormais possible. Il s’agit de la délégation d’assurance qui vous permet de choisir l’offre la plus adaptée à votre profil et à vos besoins au meilleur prix chez n’importe quel assureur dès lors qu’il propose des garanties au moins équivalentes à celles de votre contrat de groupe. Pour trouver l’offre qu’il vous faut, n’hésitez pas à comparer les assurances avec Assuremoi.io.

Notre comparateur respecte l’équivalence de garanties, ce qui vous permet de trouver les contrats qui seront 100% compatibles avec les exigences de votre banque. De plus, les contrats individuels permettent de souscrire à des garanties personnalisées, à la différence d’un contrat groupe, qui utilise la mutualisation des risques.

L’assurance emprunteur est une assurance à la personne, elle couvre tous les problèmes de santé qui peuvent entraver le remboursement d’un crédit à l’habitat, en prenant en charge les mensualités à la place de l’emprunteur.

Depuis 2010, et la loi Lagarde, du nom de la ministre de l’Economie de l’époque, les emprunteurs ont le droit de souscrire une assurance auprès d’un autre assureur que la banque, sous réserve qu’elle présente un niveau de garanties équivalent à celui du contrat de groupe proposé par l’établissement de crédit. “Le Comité consultatif du secteur financier a établi 18 critères qui permettent de comparer l’équivalence des garanties” rappelle Rami Karam, directeur général du comparateur Lesfurets.

L’assurance emprunteur est obligatoire et représente un coût très important en 2021. Il est compliqué de comprendre à quoi elle sert et comment elle fonctionne. Voici tous nos conseils et une astuce pour économiser en moyenne 7 400 € sur un prêt immobilier.


Quel est le coût de l’assurance prêt immobilier ?


En plus de ces deux facteurs, les garanties choisies et l’état de santé de l’emprunteur vont également influencer le coût de votre assurance de prêt immobilier. Il est facile d’observer des différences très importantes d’un assureur à l’autre pour un même dossier car l’appréciation du risque peut être très différente. Il existe près de 70 contrats différents en France.


L’assurance de prêt immobilier peut représenter jusqu’à un tiers du coût total de votre crédit. N’oubliez pas de comparer la proposition avec l’offre de prêt.


L’assurance de prêt immobilier peut représenter jusqu’à un tiers du coût de votre crédit. C’est pourquoi vous ne devez pas la négliger ! En 2020, le taux le plus bas pratiqué par certaines assurances est d’environ 0,07% du capital initial pour un achat immobilier.

Bien que l’assurance emprunteur ne soit pas obligatoire, l’établissement prêteur pourrait refuser votre demande de prêt si vous n’avez pas d’assurance. Il est donc indispensable de souscrire une telle assurance lors de l’achat d’un logement : c’est une garantie pour votre banque.
– souscrire un contrat auprès d’un assureur, ou du moins auprès d’un organisme autre que l’établissement prêteur.
Pour ce faire, vous devez déléguer votre assurance. Une délégation ne sera acceptée que si le contrat proposé présente un niveau de garantie équivalent à celui offert par l’établissement prêteur. Tout refus de délégation par la banque doit être motivé.
Si vous souhaitez passer par un autre organisme que le prêteur (généralement votre banque) pour assurer votre prêt, vous pouvez effectuer ce que l’on appelle une « délégation d’assurance. Cette démarche est permise par la loi Lagarde du 1er juillet 2010.

Une assurance emprunteur est un contrat qui remboursera votre véritable crédit si vous avez un problème de santé. Il s’agit d’une garantie de sécurité pour le prêteur institutionnel qui vous a accordé le prêt. En cas d’arrêt de travail, d’invalidité, de décès ou d’un autre événement qui affecte le remboursement de votre crédit-vérité, votre assureur prendra en charge les mensualités dues.
En cas de maladie ou d’accident grave, la garantie vérité des prêts vous protège, ainsi que l’établissement prêteur. Selon les termes de votre contrat, il sera responsable du remboursement de votre prêt en cas de décès, d’invalidité (PTIA garanti, IPT, IPP), de cessation d’activité (ITT) ou de perte d’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *