Combien coute une assurance de pret immobilier

Combien coûte une assurance emprunteur pour un prêt immobilier

Dans le cas des prêts immobiliers, le taux d’assurance de groupe est calculé sur la base d’un pool de risques. Ce taux varie de 0,26% à 0,42% selon la durée du prêt et, dans le cas des prêts immobiliers accordés pour des projets d’investissement locatif, il est en moyenne de 0,30%. Le profil de l’emprunteur joue un rôle important dans la détermination du taux d’intérêt. Ce profil tient compte de leur profession, de leur âge, de leurs antécédents médicaux et de leur mode de vie (fumeurs, non-fumeurs, etc.).

Vous comprendrez donc que plus vous empruntez une somme d’argent importante et plus votre assurance de prêt sera chère… Le taux de cette assurance d’emprunt est défini par la banque ou l’assurance en fonction de votre âge, de votre état de santé ou de votre métier et ses risques.

L’état de santé de l’assuré est aussi pris en compte (formalités médicales) ainsi que son comportement à risque. L’assurance emprunteur des fumeurs est par exemple plus onéreuse que celle des non-fumeurs. Les primes peuvent varier du simple au double. Peuvent être considérés comme fumeurs en assurance emprunteur, les personnes qui consomment du tabac, même sous forme électronique avec ou sans nicotine, ou en ayant consommé au cours des 2 dernières années.

Le risque médical : il peut être lié à votre âge, à vos antécédents médicaux, à certains handicaps, à des maladies de longue durée, au fait de fumer ou non. Les compagnies d’assurance doivent tenir compte de votre état de santé et de vos éventuels problèmes de santé afin de vous proposer le meilleur taux d’emprunt en capital.

L’exercice d’une profession à risque peut également être un facteur, entraînant des primes supplémentaires. Inversement, certaines catégories peuvent présenter des avantages. Par exemple, certaines mutuelles de la fonction publique insistent sur le fait que leurs tarifs sont inférieurs à ceux des banques.

Les fonctionnaires peuvent également choisir une assurance de prêt auprès de l’assureur de leur choix, qui peut être aussi compétitif qu’une mutuelle spécialisée. Il faut toutefois noter que la garantie perte d’emploi peut ne pas être utile dans le cas d’une assurance emprunteur pour les fonctionnaires.

Si vous pratiquez certaines activités dites à risques, ou exercez une activité dangereuse, l’assureur peut également le prendre en compte. Tout ceci afin que le prêteur puisse évaluer les risques de non-paiement des mensualités, et ainsi procéder au calcul du coût de l’assurance emprunteur.

Concrètement, au cours des premières années de remboursement du crédit, les cotisations deviennent de plus en plus importantes en raison des risques liés à l’âge. Cependant, au fur et à mesure que la majeure partie du capital est remboursée, ils commencent à diminuer de manière significative car leur montant devient plus faible.

Les cotisations varient d’une banque à l’autre et en fonction de la nature du contrat. Le prix total de l’assurance emprunteur dépend également du mode de calcul des cotisations : sur le capital emprunté ou sur le capital restant dû.

La prime d’assurance est prise en compte dans le calcul du taux d’intérêt effectif global (TEG) du prêt. Pour déterminer le coût et le montant mensuel de l’assurance de prêt immobilière, il suffit de multiplier le montant du capital emprunté par le taux d’assurance et de diviser le résultat par 12 mois.


Par exemple, si un capital emprunté de 100 000 € sur 15 ans est couvert par une assurance au taux de 0,36 %, il faut multiplier 100 000 par 0,36 % et diviser par 12, ce qui donne à l’emprunteur un coût d’assurance de 30 € par mois.

Pour connaître le coût total de l’assurance emprunteur, il faut multiplier le coût annuel (dans notre cas 360 €) par le nombre d’années du prêt, soit dans notre cas 360 € * 15 ans, soit 5 400 €.